Ma croisière dans les Caraïbes avec mes amis retraités

Le soleil, le dépaysement total, du temps pour moi. Combien de fois n’ai-je pas fait le projet de ces vacances parfaites, loin de tout ? Mais à chaque fois, quelque chose de plus important venait contrecarrer sa réalisation. Fraîchement retraités, avec mon mari, l’on s’est dit qu’il était temps et lorsqu’on est tombé sur une promotion, nos valises étaient pratiquement faites.

Une escapade à l’improviste

C’est un peu le hasard qui m’a fait cliquer sur une bannière publicitaire en consultant Senior Magazine. Mais ce que j’ai découvert sur le site m’a littéralement fait fondre. Déjà, les prix étaient à peine croyables. Alors bien entendu, mon premier réflexe était de parler de l’aubaine à mes amis. En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, nous voilà 4 couples de joyeux lurons prêts à embarquer pour une aventure dont nous sommes rentrés – on peut le dire – transformés. Rendez-vous était pris pour une parenthèse de 8 jours dans les Caraïbes. Au menu, la Jamaïque, les îles Caïmans, le Mexique et les Bahamas. J’avais aussi trouvé d’autres offres de services pour seniors sur Le Guide du Senior.

Premières émotions

Nous sommes partis de Nantes, tout excités, à l’idée de rejoindre Miami où les choses sérieuses allaient véritablement commencer. L’allure du navire révolutionnaire qui nous embarque dans le port de la ville américaine annonce les couleurs. Ces vacances allaient être grandioses. J’avais un peu appréhendé le voyage, ayant toujours été un peu sujette au mal de transport. L’incomparable confort de notre cabine m’a vite fait oublier que j’étais en mer : le minibar, la télévision interactive et l’immense penderie me faisaient juste penser à une chambre d’hôtel 5 étoiles. Pendant que notre joyeux paquebot voguait les mers, nous emmenant d’un point à l’autre de notre trajet, un seul mot d’ordre avait cours dans notre bande, non moins jubilante : la dolce vita. Quand nous n’étions pas en cabine, à nous laisser paresseusement bercer par le glissement léger de notre embarcation sur l’eau, les activités proposées à bord nous faisaient toutes tourner la tête. Les cours de cuisine, les interminables séances de bowling et ma première expérience de casino m’ont tous laissé pantois. Mon mari, lui, est simplement retombé en enfance aux commandes du simulateur F1.

Bilan des escales

Et les escales ? J’ai encore le souffle coupé à l’évocation des gammes de sensations auxquelles nos petits cœurs de seniors ont eu droit. Les chutes de la Dunn à Ocho Rios ont à jamais gravé dans ma tête l’image d’une Jamaïque simplement paradisiaque. Je suis résolument tombée amoureuse de la Camana Bay. La beauté de ce site unique des îles Caïmans me poursuivra toute ma vie, comme la saveur suave du lait de coco qui a agrémenté ce plat à tomber que j’ai goûté dans l’un de ses innombrables restaurants. Et la convivialité des gens ! Leur sourire me manque à tous les coups. Mon expérience de Cozumel n’en est pas moins marquée d’heureux souvenirs, comme de me trouver nez à nez avec les iguanes de San Gervasio alors que notre guide nous faisait découvrir des vestiges mayas d’une époustouflante vivacité. Les explosions de couleurs qu’il m’a été donné de voir à Nassau ont apporté à cette expérience un supplément de bonne humeur qui a rendu ce voyage inoubliable. Nous sommes rentrés depuis quelques semaines seulement, mais je parie fort qu’on n’attendra guère longtemps avant qu’un membre de notre « bande » propose qu’on remette ça. Ailleurs sous d’autres horizons.

Écrit par Pamela le dans Amérique du Sud

Faites suivre ce récit sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : 7xsnjn3ds4