Cuba : j’y reviendrai !

De par, peut-être, son côté inaccessible, Cuba figure parmi les destinations touristiques que j’ai mis en tête de ma liste des pays à visiter à tout prix. Et lorsque l’archipel s’est enfin ouverte au tourisme, je n’allais pas me faire prier pour m’y rendre.

La Havane

Il y a des villes et des pays que j’ai visités une seule fois et je n’ai plus envie d’y remettre les pieds. Mais ce n’est pas du tout le cas de Cuba. À peine rentré chez moi, je voulais y retourner le plus tôt possible. Tout dans cet archipel m’a séduit. Un climat tropical chaud très agréable à vivre, des paysages magnifiques encore restés sauvages à vous couper le souffle. Mais surtout des habitants locaux accueillants et chaleureux toujours souriants. À la fin de mon séjour, lorsque j’ai dû quitter Cuba, j’ai vraiment eu un grand pincement au cœur.

La Havane

Le pôle d’attraction touristique de l’île est, bien-sûr, La Havane, sa capitale. Classée patrimoine mondial de l’Unesco, la ville est surtout visitée pour ses vieux quartiers. Et si pareillement à moi vous vous passionnez pour l’architecture de style colonial, vous ne serez pas déçu. Toutefois, le meilleur moyen de découvrir La Habana est de parcourir les rues de la capitale à pied.

Les personnes n’ayant pas encore réservé leur hébergement se rendront au quartier Le Vedado. En cherchant bien vous trouverez des chambres avec de belles vues à des prix défiant toute concurrence. Profitez-en également pour visiter le Cementerio de Cristobal Colon et rejoignez la Plaza de la revolución. Autrement, la capitale cubaine abrite également les principaux musées du pays dont notamment Le Museo de la Revolución qui retrace l’histoire de l’archipel.

Les activités touristiques ne manquent pas à Cuba

Plage de Cuba

Localisé en plein cœur des Caraïbes, Cuba est aussi la destination par excellence du tourisme balnéaire. De plus, certaines côtes ne sont pas encore assaillies par les vacanciers, même en haute saison touristique. L’astuce ? Désertez les plages privées des établissements hôteliers. Ces dernières sont souvent noires de monde. Mes préférées sont les criques sauvages qui sont heureusement encore très nombreuses sur l’Archipel. Rendez-vous à la Playa Pilar et à Sancti Spíritus.

Par ailleurs, l’archipel est aussi le lieu de rendez-vous de tous les inconditionnels des sports nautiques et extrêmes. Et même si la voile et les virées en jet-ski rencontrent de nombreux adeptes, pour moi rien n’égale le snorkelling et la plongée sous-marine. En effet, avec une mer à la fois claire et cristalline, les poissons sont facilement à portée de la vue. Sinon vous pouvez aussi vous initier à la pêche sportive.

Vous êtes plutôt porté vers l’écotourisme ? Cuba recense une grande diversité de faune et de flore endémiques. Néanmoins, ce sont surtout les crocodiles, iguanes, salamandres et autres qui prédominent sur l’archipel. Mais y vivent également une quinzaine d’espèces de serpents, ainsi que près de 350 espèces d’oiseaux, dont une trentaine propre à l’archipel. Les îles de Cayo Coco sont idéales pour observer dans leurs milieux naturels le pic à bec ivoire, une espèce aujourd’hui menacée, le Guit-guit saï, le tocororo l’emblème du pays, ou encore la chevêchette de Cuba.

Écrit par Sam le dans Amérique du Sud

Faites suivre ce récit sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : pvqtsytiwg