Souvenir d’une virée dans l’est de la France en décembre

Marchés de Noël dans l’Est

Cela faisait des mois que l’on voulait programmer avec ma sœur et ses enfants de faire le tour des grandes villes situées dans l’est de la France. Un projet qui s’est enfin réalisé au mois de décembre dernier. Je vais vous raconter notre petite escapade familiale.

Metz

Quand nous étions petits, nos parents nous emmenaient régulièrement, ma sœur et moi, en vacances de fin d’année dans l’est de la France. Nous y faisions, bien-sûr, du tourisme, sans oublier les marchés de Noël dans toutes les villes. Et c’est en souvenir de ces virées que nous avons décidé de faire le même parcours, mais cette fois avec mes neveux et mes nièces. Ainsi, notre première escale était Metz, la capitale de la Lorraine. J’ai beaucoup de souvenirs de cette ville, surtout visitée pour son patrimoine historique.

Et c’est avec une vive émotion que j’ai refoulé les pittoresques rues piétonnes de Metz. Exceptées quelques modernisations urbaines, la ville est restée exactement le même que dans mes souvenirs. Je reconnais chaque ruelle. De ce fait, on m’attribue le rôle de guide touristique. Nous avons commencé par la Cathédrale Saint-Étienne, une merveille architecturale gothique qui se reconnaît de loin avec ses pierres jaunes. Toutefois, ce sont ses vitraux du treizième siècle qui ont surtout attiré notre attention.

Nous avons enchaîné par les quartiers historiques pour visiter les monuments classés comme la place médiévale de Saint-Louis avec ses magnifiques arcades. Mais aussi les remparts romains également qui ont été édifiés au Moyen-Âge. Pour les musées des Beaux-Arts, de l’Archéologie et d’architecture, nous nous sommes rendus à la Cour d’Or. Nous avons bien-sûr réservé nos débuts de soirée aux tours des marchés de Noël. En effet, c’est à ce moment de la journée que les chalets et les stands sont illuminés, mais surtout très animés.

Dijon

Dijon

Après avoir passé deux journées ponctuées d’activités et de loisirs à Metz, nous avons mis le cap sur Dijon, la capitale de la moutarde. Cette ville, autrefois le fief du duc de Bourgogne, est réputée pour la richesse de ses édifices religieux. Une véritable aubaine pour les inconditionnels du tourisme culturel comme moi. Toutefois, exceptées la Place de la Libération et le Palais des Ducs qui bordent la rue de la Liberté, les monuments les plus intéressants sont localisés en périphérie.

Les restaurants et les cafés les plus fréquentés se trouvent cependant en centre-ville. Mais cela ne nous décourage pas pour autant, car c’est la promesse de nombreuses balades. Vous ne serez pas du tout déçu si vous vous passionnez pour les bâtiments datant du dix-huitième siècle. Néanmoins, si vous visitez pour la toute première fois Dijon, je vous conseille de vous munir d’un plan de la ville. Autrement, vous risquez de vous éparpiller.

D’ailleurs, même si la location de voiture est tentante, les réseaux de transport en commun sont conseillés, car ces derniers desservent, dans leur ensemble, les principaux sites touristiques. Mais d’ores et déjà, la cathédrale Saint-Bénigne et l’église Saint-Michel figurent parmi les incontournables de la ville aux cent clochers. Enfin, pour découvrir la faune et la flore de la région, programmez une journée ou un après-midi au jardin des Sciences. Les enfants s’y amuseront beaucoup.

Écrit par Sam le dans France

Faites suivre ce récit sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : edsjxi727b